Romy Schneider
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Romy Schneider

Bienvenue dans mon forum sur Romy Schneider, vous allez découvrir sa vie, et sa carrière les plus beaux montages de romy fait par moi
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur les baskets Nike Court Royale (du 38,5 au 49,5)
32.97 € 54.99 €
Voir le deal

 

 Les châteaux de bavière

Aller en bas 
AuteurMessage
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 20:58

Les châteaux de bavière Castle11

Neuschwanstein.



Les châteaux de bavière 800px-23

Le château de Neuschwanstein (/nɔʏˈʃvaːnʃtaɪn/ Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) se dresse sur un éperon rocheux haut de 200 mètres près de Füssen dans l'Allgäu.

Louis II de Bavière l'a fait construire au XIXe siècle.

C'est aujourd'hui le château le plus célèbre d'Allemagne, visité chaque année par plus d'un million de touristes.


Genèse et construction


Lettre de Louis II à Richard Wagner de Guiguère, 13 mai 1868 :

« Il est dans mon intention de reconstruire la vieille ruine du château de Hohenschwangau près de la gorge de Pöllat dans le style authentique des vieux châteaux des chevaliers allemands, et je vous confesse que je me languis de vivre ce jour (dans 3 ans) ; il y aura plusieurs salles confortables et chambres d'hôtes avec une vue splendide du noble Säuling, les montagnes du Tyrol et loin à travers la plaine ; vous connaissez l'hôte vénéré que je voudrais voir là ; l'endroit est un des plus beaux qu'on puisse trouver, sacré et inaccessible, un digne temple pour l'ami divin qui a apporté le salut et la bénédiction au monde.

Il vous rappellera également Tannhäuser (Salle des chanteurs avec une vue du château dans le fond), Lohengrin (cour de château, couloir ouvert, chemin vers la chapelle) ; ce château sera de toute manière plus beau et habitable que Hohenschwangau qui est plus loin vers le bas et qui est profané chaque année par la prose de ma mère ; ils auront leur vengeance, les dieux profanés, et viendront vivre avec nous sur les hauteurs élevées, respirant l'air du ciel. »

En 1867, lors d’un voyage en France, Louis II visita le château de Pierrefonds.

L’idée de mélanger ce style architectural néo-gothique à celui, médiéval, de la Wartburg en Thuringe donna un résultat flamboyant.



Les châteaux de bavière 800px-24

Le château pendant sa construction.



Neuschwanstein fut construit sur l'emplacement de deux anciens châteaux-forts, Vorderhohenschwangau et Hinterhohenschwangau.

Pour pouvoir élever le château de ses rêves, Louis II fit dynamiter la montagne afin d'abaisser de 8 mètres le socle des anciens châteaux.

Ce n'est qu'après la construction de la route et de l'installation de l'eau courante que la première pierre fut posée, le 5 septembre 1869.

Les travaux furent dirigés par l'architecte Eduard Riedel et décorés par Christian Jank, un décorateur de théâtre.

La construction du « nouveau rocher du cygne » (traduction de Neuschwanstein) a nécessité des quantités énormes de matériaux, par exemple sur les deux seules années 1879 et 1880 : 465 tonnes de marbre de Salzbourg, 400 000 briques, 3 600 m3 de sable et 600 tonnes de ciment.

En 1884, Louis II s'établit dans le palais.

Deux années plus tard, après sa mort mystérieuse, le château fut ouvert au public, bien qu'il ne fût pas encore terminé.

Le projet initial de Louis II et Riedel était plus ambitieux, mais l'État bavarois décida de ne pas poursuivre les travaux à la mort du roi.



Architecture



Les châteaux de bavière Neusch10

Plan du château. La chapelle prévue dans le plan initial est marquée en jaune




Le château de Neuschwanstein est construit en grande partie dans le style roman tardif du début du XIIIe siècle.

On le remarque dans la construction du bâtiment dans son ensemble aussi bien que dans son ornementation : portails en plein cintre, les arcades des fenêtres et des tours, la position des colonnes et des baies vitrées et des pinacles.

Les salles d'habitation du roi et les salles d'apparat des troisième et quatrième étages étaient plus ou moins achevées en 1886.

Les chambres du deuxième étage sont toujours en briques nues et ne sont pas visitées.

Des éléments néo-gothiques et néo-byzantins (la salle du trône) sont également présents.

À ce titre, le château est un exemple d'architecture éclectique de l'époque romantique.

C'est aussi l'exemple typique d'historicisme en architecture.

Il comporte environ 200 pièces d'une superficie totale de 6 000 m2.

Quinze sont aménagées.



Le hall d'entrée


Le hall d'entrée est divisé en deux nefs.

Les voûtes d'arêtes sont ornées de peintures décoratives évoquant le Siegfried de Wagner.

Le plancher est recouvert de tuiles de Mettlach.

À gauche du couloir, derrière les fenêtres doubles en plein cintre, se trouve le quartier des domestiques.



La salle du trône



La salle du trône représente la salle du Graal de Parsifal.

Edouard Ille et Julius Hofmann l'ont conçue dans le style byzantin, inspiré par l'Hagia Sophia, à Constantinople (aujourd'hui Istanbul).

La salle du trône, sur deux étages, avec sa série de piliers en imitation de porphyre et de lapis-lazuli, a été achevée l'année de la mort du roi (1886).

Sous la demi-coupole, dans une alcôve dorée, on atteint la plate-forme du trône par une volée de marches de marbre blanc.

Le trône lui-même, conçu en or et en ivoire, n'a jamais été réalisé, car le roi est mort avant.

La plate-forme est encadrée par des peintures représentant les 12 apôtres, et derrière la plate-forme, on peut voir un motif de lions d'or, symbole de la Bavière.

Sur fond doré sont représentés les rois canonisés (de gauche à droite : Casimir de Pologne, Etienne de Hongrie, Henri du Saint-Empire, Louis IX de France, Ferdinand d'Aragon, et Edouard d'Angleterre.

À noter que Louis II était né le jour de la fête de son saint patron.



La salle à manger


La salle à manger en chêne sculpté est décorée avec des peintures de Ferdinand von Piloty et Josef Aigner.

On y voit des figures de «Minnesinger » et des scènes de la Wartburg, au moment du mythique concours de chant 1207.

Sur la porte à droite on voit Wolfram von Eschenbach, l'auteur de Parsifal et Lohengrin.

La décoration intérieure de la salle est due à Julius Hofmann.

La sculpture de la table montre Siegfried combattant le dragon - un cadeau d'artistes de Munich à Louis II.


La chambre à coucher


À la différence des autres chambres, la chambre à coucher du roi est magnifiquement sculptée dans le style néogothique.

Quatorze sculpteurs sur bois ont travaillé pendant 4 ans et demi -dit-on - pour réaliser ce décor.

Le lit du monarque est couvert de draperies richement brodées.

Les peintures murales illustrent l'histoire de Tristan et Isolde, qui avait impressionné le jeune roi de 20 ans dans la version opéra de Wagner.

Un ruisseau situé au-dessus du château apporte l'eau qui coule directement à la table de toilette.



La chapelle


Attenant à la chambre, se trouve une petite chapelle, dédiée au Saint Patron du roi, saint Louis.

Richement sculpté, l'autel est encastré dans le mur.

Un retable représente des scènes de la vie de saint Louis.

Les vitraux à droite montrent Saint-Louis recevant les derniers sacrements.



Le cabinet de toilette



Le cabinet de toilette est couvert de lambris de chêne relativement simples, et les treillages peints sur le plafond donnent l'impression d'une ouverture de la salle vers le ciel.

Les peintures murales illustrent la vie et l'œuvre de Walther von der Vogelweide et Hans Sachs.

Après le Siegfried du hall d'entrée, et le Tristan de la chambre, cette salle est à nouveau consacrée à l'univers wagnérien avec les Maîtres chanteurs de Nuremberg.



Le grand salon


Les châteaux de bavière August10

L'Arrivée de Lohengrin à Anvers (détail), peinture d'August von Heckel réalisée en 1886 pour le château de Neuschwanstein


Richement décoré, le salon, avec son annexe « le coin du cygne », est entièrement dédié à la légende du chevalier Lohengrin, qui avait une importance considérable chez Louis II.

Les grandes peintures murales d'Hauschild et von Heckel dépeignent le « Miracle du Graal » et l'« Arrivée de Lohengrin à Anvers ».

Louis II, jeune prince était tellement imprégné par l'opéra de Wagner Lohengrin qu'il s'était totalement identifié au chevalier au cygne, et n'hésitait pas à se déguiser en Lohengrin.

La tragédie de Lohengrin fut sa solitude essentielle.

Ce fut également le sort du roi.



Le cabinet de travail


Le cabinet de travail de style gothique du roi est rempli de références à l'histoire du château de Wartburg.

Les peintures, serties dans des panneaux muraux finement sculptés, sont l'œuvre de Josef Aigner et illustrent la légende de Tannhäuser et le concours de chant de la Wartburg.


La salle des chanteurs


Les châteaux de bavière 800px-25

La salle des chanteurs, photographie colorée de la fin du XIXe



La salle des chanteurs occupe entièrement le 4e étage du château et est une copie de la salle d'hôtes des ménestrels de la Wartburg en Thuringe, réalisée par Julius Hofmann.

Les peintures murales dans le hall et dans le couloir dépeignent des scènes de la légende de Parsifal, sujet du dernier opéra de Wagner.

Le château de Neuschwanstein, imaginé par Louis II comme le château du Graal et, simultanément, le château du Chevalier au Cygne Lohengrin, y adjoint un autre héros dans cette salle, à savoir Tannhäuser.



La cuisine


La cuisine, conservée telle quelle, montre comment la technologie moderne a été intégrée à l'atmosphère du Moyen Âge présente dans les étages supérieurs.

L'équipement comprend notamment une installation d'eau courante chaude et froide et un système de broches à rôtir automatique, car malgré ses rêveries, le roi n'était pas l'ennemi du progrès technique : (surtout s'il lui permettait de concrétiser ses rêves)


Le Marienbrücke


On peut pleinement apprécier le paysage romantique des environs du château en allant sur le Marienbrücke, qui surplombe de 92 m le fond de la gorge de la Pöllat.

Il s'agit d'un pont en porte-à-faux enjambant la chute d'eau haute de 45 m.

Le pont, originellement en bois, porte le nom de la mère de Louis II, la reine Marie, princesse de Prusse.

En 1866, le fer a remplacé le bois.


Tourisme


On compte en moyenne de 1,33 à 1,44 million de visiteurs chaque année.

Chaque été, plus de 6 000 visiteurs par jour se bousculent vers les différentes pièces, prévues initialement pour accueillir une unique personne.

La visite peut être complétée par la projection d'un film sur la vie de Louis II de Bavière.

L'État libre de Bavière dépense environ 11,2 millions d'euros chaque année pour son entretien et l'amélioration des services aux visiteurs.

Néanmoins, cela représente peu face aux profits que Neuschwanstein génère.



Galerie


Les châteaux de bavière Extyri10

Vue extérieur en contre-plongée du château de Neuschwanstein



Les châteaux de bavière 800px-26

Photochrome du château réalisé à partir d'une photographie prise entre 1890 et 1905




Les châteaux de bavière 800px-27

Salle du trône




Les châteaux de bavière Neusch11

Projet initial. Gouache de Christian Jank, 1869




Les châteaux de bavière Neusch12

Vue aérienne



Les châteaux de bavière 800px-28

Vue du château et du Marienbrücke (pont de Marie)



Les châteaux de bavière Neusch13

Vue panoramique depuis le Marienbrücke (pont de Marie)



Les châteaux de bavière 1024px11

Vue du Nord
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 21:42

le château de Hohenschwangau


Les châteaux de bavière Hohens10


Voici le château de Hohenschwangau,Louis II y passa toute son enfance.



Les châteaux de bavière Hohens11

Le château d'Hohenschwangau se trouve directement en face du château de Neuschwanstein dans le quartier dit Hohenschwangau de la municipalité de Schwangau près de Füssen en Bavière.



Histoire



Les châteaux de bavière Hohens12

Hohenschwangau en 1857



Le château a été mentionné pour la première fois au XIIe siècle comme le château "Schwanstein", résidence des seigneurs de Schwangau.

Au cours des siècles, le château changea de nombreuses fois de propriétaires et a été détruit à plusieurs reprises.


Le roi Maximilien II de Bavière (alors encore Kronprinz Maximilien) l'acquit en 1832.

C'était une ruine qu'il fit restaurer dans le style néogothique (1837)

C'est ce château qu'on peut visiter aujourd'hui.

Parmi les architectes engagés pour cette restauration, on trouve le décorateur et peintre de théâtre Domenico Quaglio le jeune (1787-1837).

Au début du XIXe siècle, le château Schwanstein prit le nom de Hohenschwangau et celui d'Hinterhohenschwangau devint Neuschwanstein.

Le château a servi de résidence d'été à la famille royale de Bavière.

Louis II y passa une partie de son enfance.

Sa mère Marie de Prusse (1805-1889) a vécu encore presque trois ans après le décès de son fils à Hohenschwangau avant qu'elle n'y décède.

Son beau-frère, le prince régent Luitpold de Bavière a vécu au 3e étage du bâtiment principal.

Il y installa l'électricité en 1905 et un ascenseur électrique.

Luitpold mourut en 1912 et le château devint un musée au cours de l'année suivante.

Pendant la Première Guerre mondiale et au cours de la Seconde Guerre mondiale le château n'a subi aucun dommage.

En 1923, le Landtag de Bavière a reconnu à l'ancienne famille royale le droit d'y résider.

De 1933 à 1939, le prince héritier Rupprecht de Bavière et sa famille utilisèrent le château comme résidence d'été, et il continue d'être une des résidences préférées de ses successeurs.

En mai 1941, Adalbert de Bavière, destitué de l'armée, se retira dans le château familial de Hohenschwangau, où il vécut jusqu'à la fin de la guerre.

Le propriétaire actuel du château est le « Wittelsbacher Ausgleichsfonds ». (Fonds de compensation des Wittelsbach).

L'aménagement intérieur a été conservé en l'état.

Au matin du 6 novembre 2005 un cambriolage a eu lieu au château.

Des inconnus ont réussi à pénétrer jusque dans la salle de billard au premier étage.

Là, ils ont dérobé environ 80 médailles de la famille des Wittelsbach.

Le préjudice est estimé à plus de 10 000 euros.

Malgré le déclenchement de l'alarme, les voleurs ont pu prendre la fuite car le poste de police le plus proche se trouve à 5 km environ.


Image panoramique à 360° depuis le château


Le Château de Hohenschwangau sur Commons


Les châteaux de bavière 800px-29

Le Château de Hohenschwangau
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 21:49

Chateaux de Bavière




Le Palais de Nymphenburg à Munich



Les châteaux de bavière -germa10

Les châteaux de bavière Nymphe12



Le Palais vus d'extérieur




Les châteaux de bavière Chambr11

Chambre dans le Palais




Les châteaux de bavière Le_hal10

Le  Hall du pavillon principal




Les châteaux de bavière Nymphe10

Les châteaux de bavière Nymphe11


Les châteaux de bavière 71216210

La Galerie Nord



Les châteaux de bavière Antich10

Antichambre


Les châteaux de bavière Arbeit10



Les châteaux de bavière Audien10

Salle d'Audience de la reine



Les châteaux de bavière Cabine10

Salon des chinoiseries


Les châteaux de bavière Dsc07010

Les châteaux de bavière Dsc07011

Les châteaux de bavière Erstes10




Les châteaux de bavière Galler10

Les châteaux de bavière Galeri10



Galerie des beautés


Les châteaux de bavière Galeri11

Galerie Nord


Les châteaux de bavière Galeri12

Galerie Sud


Les châteaux de bavière Kabine10

Cabinet Nord


Les châteaux de bavière Karl-t10

Galerie Karl Théodore

Les châteaux de bavière Karl-t11

Salle Karl Théodore


Les châteaux de bavière Nymphe13

Les châteaux de bavière Nymphe14

Les châteaux de bavière Nymphe15

Les châteaux de bavière Schlos10

Salle d'audience



Les châteaux de bavière Schoen10



Les châteaux de bavière Sud_an10

Antichambre sud


Les châteaux de bavière Zweite10



Diverses pièces du Palais


Les châteaux de bavière Schlos11

Chapelle

Le Palais de Nymphenburg à Munich




Divers pavillons dans le parc



Les châteaux de bavière Badenb10


Les châteaux de bavière Badenb11

Les châteaux de bavière Badenb12

Badenburg dans le parc



Les châteaux de bavière Magdal10

Les châteaux de bavière Magdal11


Magdalenenklause




Les châteaux de bavière Nymhen10

Pavillon dans le parc



Les châteaux de bavière Pagode10

Les châteaux de bavière Pagode11

Pagodenburg
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 21:53

Linderhof



Le château de Linderhof est un château royal (« villa royale ») situé dans le Graswangtal près d'Oberammergau et du monastère d'Ettal.

Il fut construit de 1874 à 1878 sous Louis II de Bavière.



Histoire


Linderhof était autrefois une simple ferme familiale qui fut reprise par le roi Maximilien II, père de Louis II.

Utilisée pour ses jours de chasse, il modernisa l'intérieur, mais laissa l'extérieur intact.


Si le nouveau roi Louis II s'y rendait souvent, c'était plus pour l'isolement que pour la chasse, qu'il détestait par dessus tout avec la guerre.

À partir de 1872, après maintes démolitions, reconstructions et rénovations, le château Linderhof apparut peu à peu sous son état actuel.

En 1873, le château est recouvert de pierres et la toiture est renouvelée.

Les derniers travaux sont terminés en 1885-86.

La chambre à coucher est copiée sur celle du roi de France Louis XIV : une balustrade sépare le lit à baldaquin de l'auditoire censé assister au lever du roi.

Louis II détestait la présence de quelqu'un d'autre.

La salle à manger était équipée d'une plateforme sur laquelle était posée la table.

Cette plateforme coulissait jusqu'à l'étage d'en dessous, où se trouvaient les cuisines.

Ensuite, la table remontait avec le repas ; le roi n'avait donc pas besoin de croiser les serviteurs.

Les jardins du Linderhof sont une pièce maîtresse du site.

L'architecte paysagiste Karl von Effner, qui dirigea l'aménagement du parc, a tiré parti des pentes du vallon pour installer bassins, cascades et jardins en terrasses.

Le parc s'étend sur plusieurs hectares.


La Grotte de Vénus, entièrement artificielle, a été aménagée pour recréer l'ambiance de l'épisode du Venusberg de l'opéra wagnérien Tannhäuser.

Le roi aimait aller sur sa « barque », rêvant à des mondes imaginaires, tout en écoutant de la musique de Richard Wagner que jouait un orchestre dissimulé derrière des rochers.

Le Pavillon Mauresque, datant de 1867, a été acquis par Louis II de Bavière à l'Exposition universelle de Paris de 1867.

Il a été acheté à un industriel bohémien en 1876. L'intérieur est somptueux.

La Hundigshütte est issue d'un opéra de Wagner, Die Walküre.

L'intérieur se veut rustique, avec peaux d'ours, branches d'arbres.

Le bâtiment a été ravagé par les flammes en 1945, et reconstruit à l'identique plusieurs décennies plus tard.



Les châteaux de bavière Linder11

Les châteaux de bavière Linder10

Les châteaux de bavière 54239310

Les châteaux de bavière 54250110

Les châteaux de bavière 57977810

Les châteaux de bavière 55475910

Les châteaux de bavière 55688910

Les châteaux de bavière 55817410

Les châteaux de bavière 29500010

Les châteaux de bavière 38244110

Les châteaux de bavière 39577610

Les châteaux de bavière 41869310

Les châteaux de bavière 60016111

Les châteaux de bavière 18958710

Les châteaux de bavière 25063710

Les châteaux de bavière 25333510


Les châteaux de bavière 29218210


Les châteaux de bavière 42713610

Les châteaux de bavière 53828910

Les châteaux de bavière 29218211

Les châteaux de bavière 18287710



Les châteaux de bavière 41866911

Les châteaux de bavière 54727710

Les châteaux de bavière 56025510

Les châteaux de bavière 57604810



Les châteaux de bavière 26464410

Les châteaux de bavière 26470610

Les châteaux de bavière 28374010

Les châteaux de bavière 29767710

Les châteaux de bavière 31804610

Les châteaux de bavière 39246710

Les châteaux de bavière 19762710

Les châteaux de bavière 52680510

Les châteaux de bavière 53394310

Les châteaux de bavière 55196110

Les châteaux de bavière 55446110

Les châteaux de bavière 55472410

Les châteaux de bavière 55569610


Les châteaux de bavière 55174410






Les châteaux de bavière Linder14

Les châteaux de bavière Linder12

Les châteaux de bavière 52218810

Les châteaux de bavière 48060610

Les châteaux de bavière 41842910
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 21:55

Le Palais de Amalienburg à Munich

Les châteaux de bavière Pavill10

Pavillon d'Amalienburg




Les châteaux de bavière Amalie10


Les châteaux de bavière Amalie11

Les châteaux de bavière Amalie12

Les châteaux de bavière Amalie13

Les châteaux de bavière La_sal10

Les châteaux de bavière Amalie16

Les châteaux de bavière Amalie17



La Salle des Rondes


Les châteaux de bavière Amalie14

Les châteaux de bavière Amalie15

Les châteaux de bavière Aamali10

Les châteaux de bavière Pavill11

Diverses pièce du Palais
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 21:58

Palais de Herrenchiemsée


Herrenchiemsee est un château construit par le roi Louis II de Bavière sur une île du lac Chiemsee, à 80 km à l'est de Munich en direction de Salzbourg.

C'est le dernier des châteaux de Louis II de Bavière, resté inachevé.


Historique


Lors de son voyage en France en 1867, le roi de Bavière avait visité le château de Versailles et y avait conçu une admiration passionnée pour Louis XIV.

Il avait alors décidé de faire construire son propre château de Versailles.

Mais Linderhof, inspiré de Trianon, ne fut en définitive qu'une petite maison de campagne, bien peu en rapport avec cette ambition.


Aussi Louis II acheta-t-il, en septembre 1873, l'île de « Herrenchiemsee » pour y entamer en 1878 la construction d'un Versailles bavarois, sous la direction de l'architecte Georg Dollmann (auteur du château de Linderhof), assisté de Christian Jank et Franz Seitz, et à qui succédera Julius von Hofmann.

La première pierre fut posée le 31 mai 1878 et les travaux progressèrent très rapidement.

Les tissus et autres éléments de décoration intérieure avaient été commandés plusieurs années avant le début de la construction.

Au bout de sept années, les travaux seront interrompus faute d'argent, mais Louis II peut s'installer dans le palais, où il ne vécut que 16 jours.

Peu après la mort du roi en 1886, les travaux sont définitivement arrêtés.

Les vingt pièces du palais dont la décoration intérieure a été terminée sont alors ouvertes à la visite du public, pour permettre notamment de rembourser les colossales dettes accumulées par Louis II de Bavière pour sa construction.Architecture intérieureAprès deux antichambres, on passe dans la chambre de parade où l'ont voit de part et d'autre de son lit deux portes menant à sa garde de robe où il se faisait habiller et une autre aux toilettes, puis dans la salle du Conseil.

Les appartements d'État débouchent sur la galerie des glaces, avec à ses extrémités les salons de la paix et de la guerre, qui occupe toute la partie avant du palais sur une longueur totale de 98 mètres, soit 25 m de plus que le modèle original versaillais.

Les appartements privés comprennent une salle de bains, une salle à manger ornée d'un lustre en porcelaine de Meissen et pourvue d'une table qui s'escamote dans le sous-sol grâce à un mécanisme hydraulique.

L'Escalier des Ambassadeurs est la réplique de celui de Versailles, qui fut démoli en 1752.

Son homologue symétrique ne fut jamais achevé.

Il reste à ce jour plusieurs pièces inachevées ou encore en construction.



Les châteaux de bavière 24751510


Les châteaux de bavière 29748810

Les châteaux de bavière 31289110

Les châteaux de bavière 57922710

Les châteaux de bavière 22988910

Les châteaux de bavière 55947010

Les châteaux de bavière 46502_10

Les châteaux de bavière 9069_310

Les châteaux de bavière 23936_11

Les châteaux de bavière 59429_10

Les châteaux de bavière 67116_10

Les châteaux de bavière 18913510

Les châteaux de bavière 31716510

Les châteaux de bavière 31908110

Les châteaux de bavière 37495310

Les châteaux de bavière 40757310

Les châteaux de bavière 42079110

Les châteaux de bavière 60262910

Les châteaux de bavière 60241310





Les châteaux de bavière 58086510

L'escalier des ambassadeurs


Les châteaux de bavière 54910610

Les châteaux de bavière 15550510

Les châteaux de bavière 27059510

Les châteaux de bavière 38490210

La chambre du roi



Les châteaux de bavière 52356110
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 22:02

La residence de Munich

La résidence de Munich était le château des ducs, princes électeurs et rois de Bavière, au cœur de Munich.

Elle comporte dix cours et 130 pièces réparties en trois ensembles : les appartements royaux (Königsbau) (jusqu'à la Max-Joseph-Platz), l'Ancienne Résidence (Alte Residenz) (jusqu'à la Residenzstraße) et le bâtiment de la salle des fêtes (Festsaalbau) (jusqu'aux jardins de cour).

La construction de la résidence s'étale sur plusieurs siècles.

On y trouve donc un mélange de styles Renaissance, Baroque, Rococo et Classique. Sur la Residenzstraße, on peut voir, à l'entrée principale, quatre lions en bronze.

Construction

Dès 1385, à l'emplacement de la résidence actuelle, se trouvait le Neuveste, château ducal gothique, qui devint le vieux château.

Les voûtes souterraines et les soubassements du vieux château sont encore visibles aujourd'hui dans la Cour de la pharmacie de la résidence de Munich.

Le Duc Albert V a fait construire « une chambre artificielle » par Wilhelm Egkl dans le bâtiment des écuries (aujourd'hui le département du patrimoine du land de Bavière).

Comme la place n'était pas suffisante pour abriter la vaste collection de sculptures, Simon Zwitzel et Jacopo Starda ont édifié (entre 1568 et 1571) l'Antiquarium, la plus grande salle Renaissance au nord des Alpes.

En 1580-1581, le duc Guillaume V fait construire le Witwenstock ("appartement de la veuve") pour la duchesse Anne.

Entre 1581 et 1586, l'architecte Friedrich Sustris dessine les jardins de la grotte.

En 1590, la Salle noire fait suite à l'Antiquarium.

On entame alors, toujours sous la direction de Sustris, la construction de l'aile du prince héritier, au nord du Witwenstock.

Sous le duc Maximilien Ier, futur prince-électeur, on ajoute une chapelle (1601-1603), et, entre 1611 et 1619, des chambres pour la cour impériale, la salle et l'escalier impériaux.

En style baroque, sous Ferdinand Marie de Bavière, la Salle papale est dédiée à Pie VI, transformée plus tard en appartement pour la princesse électrice.

Les élargissements de Maximilien-Emmanuel de Bavière eurent lieu à la fin de sa vie : la Chambre d'Alexandre et les appartements d'été.

Le reste a disparu dans l'incendie de 1729.

Son fils et successeur, le prince-électeur Charles VII du Saint-Empire fit ajouter la chambre somptueuse et la galerie verte.

Au rez-de-chaussée, entre 1726 à 1730, on aménage la galerie des ancêtres et la salle du trésor.

Toutes ces constructions ont servi à la gloire de la maison impériale.

Sous le prince-électeur Maximilien III Joseph, on ajoute des appartements pour le prince-électeur et le théâtre de la résidence, appelé le « Théâtre Cuvilliés » un chef-d'œuvre de style rococo.

L'apogée de la construction a lieu sous le roi Louis Ier qui demande à l'architecte Leo von Klenze de réaliser un bâtiment de style classique sur le modèle des palais florentins Pitti et Rucellai, ainsi que la chapelle d'après celle du palais de Palerme.

Vers 1870, le roi Louis II de Bavière a apporté sa touche en faisant construire un jardin d'hiver de vastes dimensions (70 x 17 m) dans l'aile nord-ouest.

Il s'agit d'une serre en fer et en verre de neuf mètres de haut, où se trouvaient des espèces exotiques (faune et flore), un lac artificiel et un kiosque mauresque, une grotte de pêcheur et une fresque panoramique.

En 1897, après le décès de Louis II, on a démonté cette construction aussi spectaculaire qu'onéreuse.


Destruction et reconstruction


Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la résidence a subi de graves dommages.

Des 20 000 m² de la toiture, il ne restait que 50 m².

Aussi, la résidence a été reconstruite après le conflit.

Toutefois, des parties ont été définitivement perdues : les fresques de l'église de tous les saints, les appartements du pape, la salle du trône (devenue nouveau salon d'Hercule).

Le théâtre Cuvilliés a également été reconstruit mais à un endroit différent, à partir de 1958.

Les travaux se sont échelonnés jusqu'en 1985.


Musée et trésor


Fondé par le duc Albert V, le trésor abrite, en dix salles, les bijoux de la maison de Wittelsbach.

La collection est une des plus importantes au monde, contenant les insignes, les couronnes, les épées, des pièces d'orfèvrerie, de cristal de roche, d'ivoire et de objets nombreux comme des objets précieux de table et de toilette.

Parmi les objets exposés, on trouve le livre de prières de l'empereur Charles le Chauve (vers 860), la couronne de l'impératrice Cunégonde, le reliquaire de la Vraie Croix qui a appartenu à saint Henri, une croix impériale de la reine Gisèle (vers 1000), la couronne d'une reine d'Angleterre (vers 1370), et la célèbre statuette de saint Georges (Munich, vers 1599), les insignes des rois bavarois, y compris des insignes de l'empereur Charles VII, des épées de cérémonie et des bijoux en rubis qui ont appartenu à la reine Thérèse.

L'art et l'artisanat non-européen est représenté, avec des porcelaines chinoises, des ivoires de Ceylan et des poignards turcs.

Les châteaux de bavière 31897910

Les châteaux de bavière 48688310

Les châteaux de bavière 15527410

Les châteaux de bavière 22329310

Les châteaux de bavière 30442810

Les châteaux de bavière 52550510

Les châteaux de bavière 52396210

Les châteaux de bavière 54204210

Les châteaux de bavière 42135610

Les châteaux de bavière 36290_10

Les châteaux de bavière 59880710

Les châteaux de bavière 39280_10

Les châteaux de bavière 31112410

Les châteaux de bavière 52294710

Les châteaux de bavière 42079410

Les châteaux de bavière 55943410

Les châteaux de bavière 3363_311

Les châteaux de bavière 52852110

Les châteaux de bavière 54531310

Les châteaux de bavière 55428510

Les châteaux de bavière 52294711

Les châteaux de bavière 54531311


Les châteaux de bavière 56203710

Les châteaux de bavière 37445711

Les châteaux de bavière 45287_10

Les châteaux de bavière 62014_10

Les châteaux de bavière 40095910

Les châteaux de bavière 69157_10

Les châteaux de bavière 54838110

Les châteaux de bavière 2049_310

Les châteaux de bavière 55261310

Les châteaux de bavière 60324510


Les châteaux de bavière 48758510

Les châteaux de bavière 37454810

Les châteaux de bavière 61155_10

Les châteaux de bavière 31897911
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 22:09

Le Palais Schaezler  
   
   
 
Les châteaux de bavière 29327410


Le Palais Schaezler est l'un des manoirs les plus importants de la ville d'Augsbourg en Bavière.

Il est situé dans le centre de Maximilianstraße, construit à la demande du banquier Benedikt Freiherr von Liebert Adam, Edler von Liebenhofen.


Les châteaux de bavière 21618610

Les châteaux de bavière 39150910

Les châteaux de bavière 37679510

Les châteaux de bavière 54666410

Les châteaux de bavière 54710710

Les châteaux de bavière 22854610

Les châteaux de bavière 52312710

Les châteaux de bavière 58259110

Les châteaux de bavière 55931810

Les châteaux de bavière 41718910

Les châteaux de bavière 48834210

Les châteaux de bavière 56200710


Les châteaux de bavière 40826510
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 22:28

Château royal de Berchtesgaden



Les châteaux de bavière 1280px12

Cour du château avec sa façade à droite et l'ancienne collégiale au fond.


Nom local Königliches Schloss Berchtesgaden
Période ou style romane ; baroque
Début construction 1180
Destination initiale Abbaye augustinienne
Propriétaire actuel Wittelsbacher Ausgleichsfonds (de)
Destination actuelle Résidence, musée

Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land (Allemagne) Drapeau de Bavière Bavière
District (Allemagne) Haute-Bavière
Arrondissement Pays-de-Berchtesgaden
Localité Berchtesgaden
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne) Château royal de Berchtesgaden

Le château royal de Berchtesgaden est un château situé dans la ville de Berchtesgaden en Haute-Bavière.

Ancienne abbaye de chanoines réguliers de saint Augustin, elle est devenue une résidence des rois de Bavière à partir de 1818 et particulièrement celle de Rupprecht de Bavière, dernier Kronprinz.


Histoire


Une abbaye est fondée vers 1102.

Selon la légende, sa fondation serait dû à un vœu de Irmgard von Rott (de), comtesse palatine de Bavière, après un grave accident de chasse subi par son mari.

L'abbaye est confiée aux chanoines réguliers de saint Augustin.


Un cloître de style roman est construit vers 1180 puis une collégiale de style gothique à deux nefs vers 1400.

Au cours du XIVe siècle, le monastère passe sous le contrôle de l'empereur.

Son prieur ou prévôt devient alors le seigneur des environs et l'abbaye sa résidence.


À partir de 1559, devenu chef de la prévôté de Berchtesgaden, il a autorité sur les paroisses de Berchtesgaden, Ramsau, Schönau, Bischofswiesen et Marktschellenberg.

Deux ailes de style Renaissance sont construites vers 1500 et un bâtiment de style baroque vers 1725.

En 1803, avec la sécularisation des abbayes bavaroises et l'abolition du régime des prévôtés, l'abbaye et la région de Berchtesgaden passe sous divers statuts jusqu'à son inclusion au sein du royaume de Bavière en 1810.

Les bâtiments de l'abbaye servent alors de relais de chasse pour les rois de Bavière à partir de 1818.

Le prince héritier Rupprecht de Bavière en fait sa résidence et y vit avec sa famille de 1922 jusqu'à son exil en 1933.

Il l'aménage dans son état actuel. Le château sert encore de résidence d'été à François de Bavière, chef de la maison de Wittelsbach.

Description

Les châteaux de bavière 800px-30

Salle à manger du château.



Le château compte 214 pièces dont une trentaine sont visitables.

Il s'agit notamment des anciens grands appartements de Rupprecht de Bavière ou encore du cabinet dit « du condamné » peint vers 1750 par Johann Georg Wahl.

Parmi les 3000 objets d'art exposés, on compte deux retables de Tilman Riemenschneider, de nombreux tableaux dont une prédelle de Giovanni Bellini (Trois histoires de Drusienne et de saint Jean l'Évangéliste), et des œuvres de Peter Gärtner (de), Barthel Beham and Carl Rottmann.

Sont conservés des meubles de toutes périodes, une collection de porcelaines et d'armes anciennes.

Les bâtiments abritent par ailleurs un musée de trophées de chasse ayant appartenu à Albert de Bavière.

Voir aussi

Articles associés

Rupprecht de Bavière
Maison de Wittelsbach
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 22:57

La Résidence de Wurtzbourg


Les châteaux de bavière Reside11

La Résidence de Wurtzbourg est une construction de style baroque au centre de la ville de Wurtzbourg, chef-lieu de la Basse-Franconie (Bavière, Allemagne).

Elle a été occupée par les princes-évêques.

Le château compte parmi les plus belles réalisations du baroque tardif de l'Allemagne du Sud et peut être considéré, par son importance dans l'architecture européenne, au même titre que le château de Schönbrunn à Vienne ou celui de Versailles.

L'UNESCO a élevé le bâtiment en 1981 au titre de Patrimoine mondial de l'humanité.



Importance


Extrait du texte de l'évaluation des organisations consultatives de l'UNESCO:

« L'inscription de la Résidence de Würzburg sur la liste du Patrimoine mondial constitue une mesure si manifestement souhaitable que la proposition de la République Fédérale d'Allemagne n'a pas à être longuement justifiée.

Construite pour l'essentiel de 1720 à 1744, décorée intérieurement de 1740 à 1770, pourvue de magnifiques jardins de 1765 à 1780, la Résidence est à la fois le plus homogène et le plus extraordinaire des palais baroques.

Elle témoigne du faste de deux princes-évêques successifs, Johann Philipp Franz et Friedrich Karl von Schönborn et, comme telle, répond parfaitement au critère IV en illustrant la situation historique significative d'une des plus brillantes cours de l'Europe du XVIIIe siècle.

Elle représente une réalisation artistique unique, par l'ambition du programme, l'originalité du parti et le caractère international du chantier. »


Construction


La construction de la Résidence de Würzburg débute pendant le règne du prince-évêque Johann Philipp Franz von Schönborn en 1720.

Celui-ci meurt quatre ans plus tard sans y avoir résidé.

Les travaux seront achevés en 1744 sous son frère, le prince-évêque Friedrich Carl von Schönborn.

La décoration intérieure est terminée en 1770 sous Carl Philipp von Greiffenlau.

Les travaux sont confiés à Balthasar Neumann, alors âgé de 33 ans.

La première pierre est posée le 22 mai 1720.

On commence d'abord par l'aile nord. Balthasar Neumann se rend alors en France pour y perfectionner son art.

Il consulte Robert de Cotte (1656-1735) et Germain Boffrand.

À la mort de Johann Philipp Franz von Schönborn (1724), "haï par son peuple", après l'élection de Christoph Franz von Hutten, adversaire des Schönborn, les travaux sont interrompus.

En 1729, les Schönborn reviennent au pouvoir en la personne de Friedrich Carl von Schönborn qui ordonne la reprise des travaux, toujours sous la direction de Neumann, par l'aile sud puis la façade.

Le grand escalier est achevé en 1739.

La décoration intérieure fut confiée à Tiepolo (plafonds de l'escalier, de la salle impériale et la chapelle), Antonio Giuseppe Bossi (stucs, notamment de la salle blanche) et Johannes Zick (salle ovale donnant sur le jardin) et Johann Wolfgang von der Auwera.

Le prince-évêque Carl Phillipp von Greiffenlau avait confié la réalisation des peintures de la Résidence à un artiste milanais, mais ce dernier peignait si mal qu'il décida d'engager le meilleur fresquiste de l'époque, Giambattista Tiepolo.

Arrivé en 1750 avec ses deux fils, l'artiste fut reçu avec honneur.

Il était prévu de lui verser 10 000 florins, soit trois fois plus que ce qu'il gagnait à Venise.

Lors de son séjour à Wurtzbourg, qui dura à peine trois ans, Tiepolo réalisa les fresques de la salle impériale et de l'escalier d'honneur - considérées comme son œuvre majeure - deux retables pour la Hofkirche et un retable pour l'abbaye de Schwarzach (aujourd'hui dans l'ancienne pinacothèque de Munich).

Il lui fallut 210 jours pour exécuter la gigantesque fresque (32 x 19 m) qui surplombe l'escalier d'honneur.

Cette œuvre est caractérisée par une profusion de personnages, d'allégories et de putti - créant en quelque sorte un théâtre du monde.



Les châteaux de bavière Reside12

Façade donnant sur la ville


Les châteaux de bavière Reside13

La résidence vue des jardins



Architecture


Le plan est rectangulaire avec une cour d'honneur ouverte sur la ville.

Les salles d'apparat se trouvent au centre de l'édifice, les ailes nord et sud étant réservées aux appartements.



Le grand escalier



Le grand escalier d'honneur, chef-d'œuvre de Balthasar Neumann, est une des plus remarquables créations d'architecture civile qui soit.

Giovanni Battista Tiepolo crée son immense fresque en 1752-53.

Il s'agit de la plus grande fresque réalisée d'un seul tenant (30x18 m).

Elle représente l'hommage des quatre continents alors connus au prince-évêque Carl Philipp von Greiffenclau.

Les figures allégoriques inspirées de la mythologie qui ornent la balustrade ont été sculptées par Johann Peter Wagner en 1771-76.



La salle blanche


Elle est la transition, ou plutôt la césure, entre le grand escalier et la salle impériale, tous deux somptueusement décorés.

Le stucage, de style rococo, d'Antonio Giuseppe Bossi se découpe en blanc sur un fond gris clair.

Il en résulte une gamme étonnamment riche de tons gris et blancs de gradations diverses



La salle impériale



Les châteaux de bavière 800px-31

Fresque de Tiepolo.


De forme ovale, elle est de rigueur dans les châteaux des princes-électeurs dans les régions catholiques d'Allemagne.

Sa décoration se rattache à un type iconographique typiquement germanique.

Y ont travaillé trois artistes de génie : l'architecte Balthasar Neumann, le fresquiste Giovanni Battista Tiepolo et le stucateur Antonio Giuseppe Bossi.

Deux fresques se font face et mettent toutes deux en scène l'empereur romain germanique et l'évêque de Würzburg.

Le première représente le mariage de Frédéric Barberousse avec Béatrice de Bourgogne consacré par un évêque de Würzburg, qui était intervenu auprès du pape pour faire annuler le premier mariage de l'empereur.

En face, la seconde montre l'empereur accordant le titre de duc de Franconie à l'évêque.




Les châteaux de bavière Reswur10

Le grand escalier




Les châteaux de bavière Tiepol10

Fresque de Tiepolo : l'Europe




Les châteaux de bavière Wuerzb10

Salle blanche



Les châteaux de bavière 800px-32

Salle ovale donnant sur le jardin



La chapelle


L'église de la Résidence (Hofkirche), bien que de dimensions modestes, est une des réalisations les plus parfaites de l'architecture religieuse du XVIIIe siècle.


Elle fut édifiée par Balthasar Neumann dans l'aile sud-ouest.

La décoration intérieure, toute en marbre et en dorures (1735-1743) est due à son rival Lucas von Hildebrandt.

Les fresques sont de Johann Rudolf Byss, les stucs d'Antonio Giuseppe Bossi.

Il s'agit d'une construction à pilastres, surmontée de 5 coupoles.

La chaire de style classique a été rajoutée plus tard (1774-1775).

Elle est due à Materno Bossi.


Les châteaux de bavière Hofkir10

Hofkirche



Les châteaux de bavière 800px-33

Chaire



Les châteaux de bavière 800px-34

Stucs



Les châteaux de bavière 800px-35

Autel latéral



Le jardin


Le jardin de la Résidence est aménagé en terrasses.

Il est décoré de nombreuses, sculptures, putti, vases, etc., œuvres de Johann Peter Wagner.

Les fers forgés du Tyrolien Georg Oegg donnent accès au jardin.



Les châteaux de bavière Wyrzbu10

Les jardins vers 1770




Les châteaux de bavière 800px-36

Fers forgés de l'entrée




Les châteaux de bavière 800px-37

Terrasses




Les châteaux de bavière 800px-38

Jardins



La Seconde Guerre mondiale


Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la résidence a été fortement endommagée, surtout dans les ailes.


La fresque de Tiepolo, dans le grand escalier, a été miraculeusement préservée.

Par contre, la décoration intérieure des appartements a été largement détruite et restaurée après la guerre.

La chapelle, et surtout les fresques ornant les coupoles furent très abîmés par le feu et l'humidité.

La remise en état, achevée en 1963, constitue un exploit remarquable dans la conservation des monuments.

La restauration définitive fut terminée dans les années 1980 avec l'achèvement du cabinet des miroirs.
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 23:04

Maison royale de Schachen



Les châteaux de bavière 1024px12

La maison royale de Schachen


Nom local Königshaus am Schachen
Période ou style Chalet suisse
Début construction 1869
Fin construction 1872
Propriétaire initial Louis II de Bavière

Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région historique Drapeau de Bavière Bavière
Ville Garmisch-Partenkirchen
Géolocalisation sur la carte : Bavière
(Voir situation sur carte : Bavière) Maison royale de Schachen



La maison royale de Schachen se trouve à 1 866 m d'altitude au sud de Garmisch-Partenkirchen dans le massif du Wetterstein.

Le roi Louis II de Bavière l'a fait construire de 1869 à 1872 sur les plans de Georg Dollmann dans le style des chalets suisses en bois.



Les châteaux de bavière 800px-39

Panorama photographié entre 1890 et 1905.



Du temps de Louis II, elle était accessible en calèche ou traîneau à partir du château d'Elmau.

Aujourd'hui, un chemin forestier y conduit (3-4 heures de marche).

L'appellation «pavillon de chasse» qu'on lui attribue parfois est peu appropriée, car le roi n'était pas chasseur.

La maison est construite en pin des Alpes.

Le rez-de-chaussée est relativement simple : habitation, bureaux, chambre à coucher, toilettes.

Par contre l'étage abrite un « salon turc » assez extravagant, dans le style mauresque.

Le luxe oriental s'y déploie : fontaine, tapis, sculptures en bois, plumes de paon, divans, vases émaillés, lustres fastueux et vitraux colorés donnent à l'endroit une atmosphère digne des 1001 nuits dans laquelle Louis II pouvait s'imaginer sultan, émir, cheik et commandeur des croyants.

À plusieurs reprises, le roi y célébra la fête de Saint Louis et son anniversaire, le 25 août.

Avec ses volets et balcons en bois, la maison royale de Schachen contraste par sa simplicité avec les autres châteaux que fit construire Louis II.

En contrebas, un jardin botanique, ébauché en 1900, annexe au jardin botanique de Munich présente plus de 1 000 plantes alpines de toutes les montagnes du monde, des Alpes jusqu'à l'Himalaya.
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 23:18

Château de Schleissheim


Les châteaux de bavière Neuess10

Le Nouveau Château



Nom local Schleissheim Palace
Période ou style Architecture baroque
Début construction 1616
Fin construction 1726
Propriétaire initial Guillaume V de Bavière

Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région historique Drapeau de Bavière
Localité Oberschleißheim
Géolocalisation sur la carte : Allemagne



L’ensemble des châteaux de Schleissheim, situé dans la ville de Oberschleißheim près de Munich, regroupe dans un grand parc trois châteaux :

Le vieux (das Alte Schloss Schleißheim),
Le nouveau (das Neue Schloss Schleißheim)
Celui appelé Schloss Lustheim, c’est-à-dire « château de plaisance ».

Le tout forme l’un des ensembles baroques les plus importants d’Allemagne.

Ils furent érigés par les souverains bavarois pour servir de résidences d’été.


Historique


Le duc Guillaume V de Bavière, dit ’’Le Pieux’’, avait acquis une bergerie à Schleissheim en 1597 qui possédait une chapelle attenante et qui devait lui servir de lieu de méditation et de prière au cours des dernières années de sa vie.

Il fit construire plusieurs bâtiments communs (voir Wiktionnaire, entrée wikt:commun, point 15, « Les communs, se dit, dans les grandes maisons, des bâtiments qui servent aux cuisines, aux garages, aux écuries et généralement aux différentes parties du service. ») à côté de la cour de ferme et, de 1598 à 1600, quelques chapelles dans les bois alentour.

En 1616, son fils le duc (et futur prince électeur) Maximilien Ier acquit la propriété „Schleissheim“ et fit bâtir le vieux château dans un style appelé « Italien ».

C’est là que mourut en 1679 le prince électeur Ferdinand Marie.



Le Vieux Château




Le vieux château de Schleissheim fut construit par Henri Schön l’ancien de 1616 à 1623 pour le duc Maximilien Ier dans le style de la Renaissance tardive.

Les fresques murales et les plafonds sont de Peter Candid.

Le château fut restauré en 1972 suite aux destructions de la Seconde Guerre mondiale.

Il faut citer en particulier la « grande salle » au centre du château qui constitue aujourd’hui le salon de réception.

On y organise des expositions.



Les châteaux de bavière Altess10

Le Vieux Château de Schleissheim – Vue panoramique (face est)



Le Nouveau Château


Architecture


Le Nouveau Château de Schleissheim fut construit de 1701 à 1726 à la demande de l'électeur Maximilien-Emmanuel de Bavière, à son retour d'exil en France sur des plans de Enrico Zuccalli qui travailla avec le peintre Francesco Rosa.

Le plan du château est assez italien mais la décoration intérieure reste résolument inspirée par le modèle français.

Il était prévu à l’origine d'inclure le Vieux Château –modifié– dans une ’’résidence’’ de style baroque comportant quatre ailes.

En dépit de plusieurs remaniements, ce plan ne fut pas réalisé pour des raisons de coûts.

Par ailleurs, la guerre de Succession d'Espagne qui dura 12 ans freina le projet et en outre une partie de la façade côté jardin s’effondra au cours des travaux.

La grande terrasse surplombant la Grande Galerie côté jardin est le résultat du remaniement des plans en vue d’assurer la solidité statique.

Elle s’étend sur la totalité du premier étage du corps central dont l’étage supérieur est légèrement en recul suite à l’effondrement dû à la faiblesse des fondations.

La toiture du corps central est légèrement aplatie ce qui lui donne un aspect « trapu » par rapport aux ailes latérales.

Ce n’est qu’à partir de 1719 que la façade et la décoration intérieure furent réalisés (sur des plans de Joseph Effner).

Prévu à l’origine comme résidence d’été (quelques salles seulement disposent d’une cheminée) et comme nouveau palais résidentiel, le château ne fut que rarement habité en raison de l’échec des ambitions politiques du prince électeur Max Emanuel et il fut mis à la disposition du public comme « château galerie » dès le début du XIXe siècle.

L’architecte Leo von Klenze apporta de plus en 1819 quelques modifications à la façade destinées à donner un aspect extérieur plus classiciste à ce bâtiment d’époque baroque.

Il fit supprimer entre autres les pignons situés au-dessus du corps de logis et les lucarnes des fenêtres de toiture.

Ces aménagements classicistes ne furent pas repris lors des travaux de restauration consécutifs aux destructions intervenues au cours de la Seconde Guerre mondiale et on respecta au contraire les plans originaux d’Effner.



L’intérieur


Le plan du château est assez italien mais la décoration intérieure reste résolument inspirée par le modèle français.

Cet ensemble monumental comprend un escalier très aéré qui débouche dans le « salon blanc », constituant ainsi un chef d’œuvre spatial de l’art baroque avec les salons de réception richement décorés et les quatre suites princières des deux couples, celles du prince électeur (’’Kurfürst’’) et celles du prince électeur-héritier (’’Kurprinz’’).

On doit la décoration intérieure à des architectes de renom tels que Charles Dubut, Jacopo Amigoni, Johann Baptist Zimmermann, Cosmas Damian Asam et Franz Joachim Beich.

Le plan de la « Grande Galerie » a été dessiné par Robert de Cotte.

Lors des récents travaux de restauration, on s’est efforcé de reconstituer son état d'origine bien que ses œuvres d’art les plus significatives décorent actuellement le musée Alte Pinakothek de Munich.

Les six consoles dorées recouvertes d’une plaque de marbre venant des carrières proches du lac Tegernsee sont des chefs d’œuvre de l’art de la cour de Mac Emanuel.

Elles furent réalisées pour la Grande Galerie par le sculpteur attitré de la cour Johann Adam Pichler sur des épures de l’architecte du château de Schleissheim Joseph Effner.

Elles furent complétées d'une paire supplémentaire en 1761.

Les cinq lustres monumentaux en verre d’environ 1,70 m de hauteur datent de l’époque du petit-fils de Max Emanuel, le duc-électeur Maximilien III Joseph qui les fit venir de Vienne

On peut considérer le salon Victoria, le cabinet rouge (ou ’’Jagdzimmer’’, salon de chasse) et la chapelle privée de l’épouse du prince électeur comme les pièces les plus importantes du point de vue de l'histoire de l’art.

Les meubles d’origine des suites pour autant qu’ils existent encore, sont aujourd'hui entreposés (pour des raisons de meilleure conservation) ou exposés dans le palais résidentiel Résidence (’’Residenz’’) de Munich.

Existent encore de nos jours, les tentures flamandes et les tapisseries que Max Emanuel avait acquises lorsqu'il était gouverneur des Pays-Bas espagnols.

Maximilien III Joseph fit transformer quelques salons dans le style rococo, les portails de bois richement décorés ont été exécutés par Ignaz Günther.

Leo von Klenze termina l’escalier sous le règne de Louis Ier.

Le Nouveau Château est ouvert à la visite (voir liens externes).

Quelques salons servent d’exposition permanente à la galerie baroque des collections de peintures de l’État de Bavière.

Parmi les maîtres exposés au château on trouve Peter Paul Rubens, Antoine van Dyck, Guido Reni, Veronese et le Tintoret.



Les châteaux de bavière Neuess11

Le nouveau Château de Schleissheim - vue panoramique de la façade est



Le Château « Lustheim »


Le château ’’Lustheim’’ construit à partir de 1684 pour le mariage de Max Emanuel avec la fille de l'Empereur d'Autriche Maria Antonina, se trouve dans le parc des châteaux de Schleissheim et servait de maison de plaisance et de pavillon de chasse au prince électeur Max Emanuel.

Situé sur un îlot artificiel, il détermine, vu depuis le Nouveau Château, la frontière du parc.

À l’origine, il était prévu de réaliser des galeries semi-circulaires de part et d’autre mais les premiers travaux furent abandonnés et le site remis dans son état d'origine au xviiie siècle.

Les anciens salons de réception du château abritent aujourd’hui un musée de la porcelaine.

La collection de porcelaine de Meissen n’a d’égale que celle du Zwinger de Dresde.

La chapelle ’’Renatus’’ a été restaurée et rouverte au public en 2005.



Les châteaux de bavière 800px-40

Château Lustheim – façade ouest


Parc du château


Le parc de style baroque est dû à de:Dominique Girard, un élève d’André Le Nôtre.

Il a conservé jusqu’à aujourd’hui son aspect baroque et n’a pas été transformé en jardin paysager (de style anglais) comme cela était courant au XIXe siècle.

Il est le seul grand parc baroque restant en Allemagne avec celui de Herrenhausen.

La conception de base comprenant les canaux est celle de Zucalli.

L’espace séparant le nouveau château et le château Lustheim est essentiellement occupé par des jardins à la française, le grand canal et des bosquets intimes.



Galerie de photos



Les châteaux de bavière 1024px13

Le château Lustheim vu depuis le Nouveau Château,




Les châteaux de bavière 1024px14

Le Vieux Château
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 23:31

Le château de Possenhofen



Les châteaux de bavière 800px-41

Le château de Possenhofen (allemand : Schloss Possenhofen) est situé en Allemagne, dans la ville bavaroise de Possenhofen, sur la rive occidentale du Lac de Starnberg.


C'est là que la future impératrice Sissi a passé son enfance.



Histoire


Le château, bâti en 1536 par Jakob Rosenbusch, a été détruit au cours de la Guerre de Trente Ans.

Reconstruit, il a connu divers propriétaires avant d'être acheté en 1834 par le duc Maximilien en Bavière, père d'Élisabeth de Wittelsbach (Sissi, future épouse de l'empereur François-Joseph d'Autriche) ; il est aujourd'hui surtout connu à ce titre.

Le château est resté une des résidences des Ducs en Bavière, une branche cadette de la Maison de Wittelsbach, jusqu'aux années 1920, où il a commencé à se dégrader.

Le duc Luitpold Emanuel Ludwig Maria (1890-1973) l'a vendu, ainsi que le château de Biederstein à Munich-Schwabing, pour construire son château postromantique de Ringberg (en) dans les Alpes bavaroises.

Le château de Possenhofen a alors eu des fonctions variées, maison pour enfants, hôpital, même un atelier de réparation de motocyclettes, avant d'être restauré et transformé en appartements dans les années 1980.


Les châteaux de bavière 799px-10

Les châteaux de bavière 12922610

Les châteaux de bavière 11011010

Les châteaux de bavière 11011011

Les châteaux de bavière 11011012

Les châteaux de bavière 11011013

Les châteaux de bavière 11011014

Les châteaux de bavière 11011015

Les châteaux de bavière 11011016

Les châteaux de bavière 11011017

Les châteaux de bavière 11011018

Les châteaux de bavière 11011019


Son adresse est Karl-Theodor-Strasse 14, Possenhofen.
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 23:45

L'abbaye de Tegernsee


Les châteaux de bavière Schlos10

L'ancienne abbaye et la basilique



L'abbaye de Tegernsee, parfois qualifiée d'abbaye impériale de Tegernsee (en allemand Kloster Tegernsee, Abtei ou Reichsabtei Tegernsee) est une ancienne abbaye bénédictine de Tegernsee en Bavière.

L'abbaye comme la ville bordent le lac Tegernsee.

En vieux haut allemand, tegarine seo signifie « vieux lac ».

Fondée au viiie siècle, l'abbaye de Tegernsee abritait la plus importante communauté bénédictine de Bavière jusqu'en 1803.

Les bâtiments du monastère sont aujourd'hui baptisés Schloss Tegernsee (Château de Tegernsee) et sont la propriété de la famille de Wittelsbach.

L'ancienne église de l'abbaye abrite aujourd'hui la paroisse Saint-Quirin.

D'autres dépendances de l'abbaye abritent un restaurant et le collège de la ville (Gymnasium Tegernsee).


dans cette abbaye se situe les tombeaux des ducs et duchesses en bavière.


Maximilien Joseph le 15 novembre 1888, à Munich.

il est enterré dans la crypte familiale à Schloss Tegernsee.

Marie Ludovica Wilhelmine meurt le 25 janvier 1892, à Munich.

Elle ce qu'enterré avec son mari dans la crypte familiale à Schloss Tegernsee.



voici tous la famille du duc max en bavière ancestres et certains de leurs enfants


in Bayern, Franz Joseph 44899845 ( fils de karl théodore )
b. 1888 d. 1912 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Karl Theodor 44897880 (fils de max )
b. Aug. 9, 1839 d. Nov. 30, 1909 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Ludwig Wilhelm 44900367 (fils de karl téodore )
b. Jan. 17, 1884 d. Nov. 5, 1968 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Maximilian 44897311 (fils de max )
b. Dec. 8, 1845 d. Dec. 8, 1845 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Maximilian Emanuel 44898770 (fils de max )
b. Dec. 7, 1849 d. Jun. 12, 1893 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Maximilian Joseph 44897376 (père de sissi )
b. Dec. 4, 1808 d. Nov. 15, 1888 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Pius August 44897274( grand père de sissi et père de max )
Maximilian Joseph in Bayern (1808 - 1888)*
b. Aug. 1, 1786 d. Aug. 3, 1837 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany



in Bayern, Siegfried August 44899275
lot: burial chapel
b. 1876 d. 1952 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany
(fils de maximilien emmanuel qui est frere de sissi )
Maximilian Emanuel in Bayern (1849 - 1893)
Sankt Quirinus Kirche (Tegernsee)
Bayern
Bavaria (Bayern), Germany
Plot: burial chapel


in Bayern, Wilhelm 44896934
Fils de Johann von Pfalz-Gelnhausen und Sophie Charlotte von Salm-Dhaun (1719–1770). Il fut comte palatin de Birkenfeld-Gelnhausen entre 1789 et 1799 et premier duc de Bavière de 16 février 1799, jusqu'à sa mort en 1837.

Du 17 décembre 1803 au 20 mars 1806, Wilhelm était intitulé Duke de Berg. Il est le grand-père de l'impératrice Elisabeth d'Autriche.

Son corps est enterré dans cette crypte, son cœur fut enterré dans l'église de Banz de l'abbaye.
b. Nov. 10, 1752 d. Jan. 8, 1837 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


in Bayern, Wilhelm Karl 44896875
Maximilian Joseph in Bayern (1808 - 1888)
Ludovika Wilhelmine von Bayern (1808 - 1892)
Sankt Quirinus Kirche (Tegernsee)
Bayern
Bavaria (Bayern), Germany
b. 1832 d. 1833 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


Mendel, Henriette 44899707
Ludwig Wilhelm in Bayern (1831 - 1920)
b. Jul. 31, 1833 d. Nov. 12, 1891 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany




Maria José of Portugal
Birth: Mar. 19, 1857
Death: Mar. 11, 1943
Infanta Maria José of Portugal or of Beja or Braganza; full name Maria José Joana Eulália Leopoldina Adelaide Isabel Carolina Micaela Rafaela Gabriela Francisca de Assis e de Paula Inês Sofia Joaquina Teresa Benedita Bernardina of Braganza, sometimes known in English as Maria Josepha, was a Portuguese infanta, later Duchess in Bavaria by marriage.

She was the maternal grandmother of King Leopold III of Belgium.




von Arenberg, Amalie Luise 44895903
b. 1789 d. 1823 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany


von Bayern, Ludovika Wilhelmine 44898190 (mère de sissi )
b. Aug. 30, 1808 d. Jan. 26, 1892 Sankt Quirinus Kirche (Te...
Bayern
Bavaria (Bayern)
Germany
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
katia
Admin
katia

Messages : 62
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 49
Localisation : NORMANDIE

Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitimeSam 2 Jan - 23:55

Le Château de Berg


Les châteaux de bavière 800px-42

Le Château de Berg (allemand : Schloss Berg) est situé sur la rive est du lac de Starnberg dans le village de Berg en Haute-Bavière.



Histoire




La propriété a été acquise par Ferdinand-Marie de Bavière, électeur de Bavière en 1676 qui a ordonné de construire le château de Berg.

Il a été également le théâtre de nombreuses festivités sous ses successeurs.

En 1849, le roi Maximilien II a chargé l'architecte Eduard Riedel de réaménager le château en style néo-gothique avec plusieurs tours et des créneaux.

Le château fut également la résidence d'été du fils de Maximilien Louis II de Bavière qui a ordonné la construction de la chapelle en 1876.

Le 12 juin 1886, Louis est assigné à résidence au château après sa destitution pour folie.

Il est retrouvé mort, le 13 juin, flottant dans les eaux peu profondes proches du rivage.



Les châteaux de bavière 41917210

Château de Berg en 1886



Les châteaux de bavière Berg_210




Après la Seconde Guerre mondiale, le château fut endommagé par des soldats américains et reconstruit sommairement.

Aujourd'hui, le château sert de résidence au chef de la maison de Wittelsbach, François de Bavière.
Revenir en haut Aller en bas
https://romyschneider.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Les châteaux de bavière Empty
MessageSujet: Re: Les châteaux de bavière   Les châteaux de bavière Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les châteaux de bavière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romy Schneider :: La Bavière-
Sauter vers: